(le menu se trouve en bas de page)


Nous aider


Dons

Faire un don ponctuel
Vos dons ponctuels peuvent être versés sur le compte BE64 0000 2684 5152 de l’asbl APLM, 25 rue de l'Évêché, 4000 LIEGE (BIC : BPOTBEB1)

Faire un don régulier
Vous pouvez également décider de nous soutenir par le biais d’un ordre permanent mensuel pour inscrire votre engagement dans la durée. Chaque mois, notre action est le résultat de votre engagement. Un don régulier nous est précieux car il nous permet de mieux prévoir les montants que nous pouvons donner. Il a en outre l’avantage de ne jamais manquer à l’appel puisqu’il est fait de façon automatique !

Inviter vos amis à s’associer à une cause qui vous paraît mériter leur soutien
Lors d’un événement familial, un mariage, une naissance, un anniversaire... pourquoi ne pas proposer notre asbl comme bénéficiaire d’un geste de générosité de leur part ?


Legs testamentaires

Notre A.S.B.L. est habilitée à recevoir des legs : les statuts ont paru à l'annexe du Moniteur Belge du 8 décembre 1994, p. 8873 - numéro d'identification : 19294/94

Vous pouvez également soutenir les personnes aidées par notre association par un legs testamentaire en faveur de l’APLM. Ces legs constituent une contribution précieuse aux moyens dont nous disposons pour aider nos bénéficiaires.
De quoi s’agit-il exactement ? On peut distinguer le legs ordinaire et le legs en duo.

Pour le legs ordinaire :
Chacun peut librement disposer de tous ses biens tant immobiliers que mobiliers. Le legs devra néanmoins être réduit à la quotité dite «disponible» en cas d’existence d’héritiers réservataires (enfants, ascendants, conjoint) au moment du décès du testateur. Par contre, les autres héritiers légaux peuvent être totalement délaissés par testament. À défaut d’héritiers, en l’absence de testament, ce sera l’État qui recueillera les biens laissés par le défunt.

Lire la suite...


Pour le legs en duo :
Le legs en duo est une technique qui consiste -lorsqu’un testateur laisse comme héritiers des personnes éloignées et donc fortement taxées- à léguer une partie importante de son patrimoine à une association ou une fondation, faiblement taxée en droits de succession, à charge pour celle-ci de payer la totalité des droits de succession.
Exemple : Madame DUPUIS est veuve et n’a pas d’enfant mais des voisins qu’elle apprécie beaucoup. Consultant son notaire avant de rédiger son testament en vue de préparer sa succession, Madame DUPUIS apprend que, si elle lègue tous ses biens à ses voisins, ils seront fort taxés en droits de succession, puisque c’est le taux «entre étrangers» qui leur sera applicable. Toutefois, en lisant la presse, elle apprend qu'il existe une solution : le legs en duo. Il faut alors qu'elle lègue sa succession à une œuvre dont elle est proche. À charge pour cette œuvre de délivrer une partie de sa succession aux voisins qu’elle souhaite avantager, après avoir payé tous les droits de succession.
Non seulement, le gain fiscal ainsi réalisé est important pour les héritiers éloignés ou sans lien de parenté, mais en outre, l’opération permet d’aider une œuvre caritative.

Tout notaire peut vous préciser la manière de procéder (http://www.notaire.be).
Plus d’informations sur le site http://www.testament.be
Français Deutsch